Je suis partie un mercredi matin ...un bus m'a conduit directement à Thurins.
C'était à peine 8h ! Et à 8h , il fait encore noir... Pas tout à fait noir mais presque.
De toute façon mon euphorie , mon enthousiasme est là!
Le brouillard rend ces premières heures surréalistes. J'entend la rumeur de la ville mais je suis dans la campagne.
Je découvre ce chemin. Superbe! Mais physique !
Pas une âme ! Arrivée à 12h30 à saint Symphorien sur Coise! C'est jour de marché! Il fait chaud et me serai bien offert un coca bien frais sur la terrasse d'un café! Pas de bol, il n'y en a pas !je monte à l'église , pas de bol elle est fermée ! Dommage !

J'ai prévu d'aller coucher à Saint Galmier.
Un accueil jacquaire ! C'est la première fois que je teste ce type d'hébergement .
Il fait très très chaud . Je n'ai pas trouvé de point d'eau pour me ravitailler ! Et en plus j'ai le ventre vide car je n'ai pas trouver le bistrot avec son menu pèlerin qui va bien et qui requinque ...
C'est joli ce chemin sur ces petites routes mais pas un chat! Pas un bruit! Cela vous donne la sensation d'être un rescapé de la fin du monde.
Avec du recul , je pense que j'aurai du m'arrêter à saint denis sur Coise. Par hasard , j'ai mendié mon eau dans une ferme . Des gens tellement gentils . La prochaine fois je m'arrêterais chez Michel et Cecile ...
Saint Galmier ; Passage à la merveilleuse église et direction mon hôte ... Encore un kilomètre de l'église . Les plus difficiles ... 35 km dans les pattes ...les pieds en compote , des douleurs de partout....
Et puis comme d'habitude la magie du chemin.. Marie Claude qui nous accueille comme un membre de sa famille. L'impression d'être dans la famille, une maison magnifique , une hôtesse de charme et de goût ... Des intentions qui débordent de gentillesse, une rose de son jardin, de la Badoit de la source, une soupe maison et du jambon à l'os du boucher , des haricots frais..,,,merci Marie Claude pour tout!